Lous Escagaròls Nougaroulès
Site de la Section Randonnée Pédestre « Lous Escagarols Nougaroulés »

Accueil > RECITS, PHOTOS... > Sortie montagne au Pic du Midi de Bigorre* le Dimanche 6 Septembre (...)

Sortie montagne au Pic du Midi de Bigorre* le Dimanche 6 Septembre 2015

dimanche 11 octobre 2015


Vingt-trois Escagaròls se sont rassemblés, ce matin-là, au parking du Col du Tourmalet pour constituer les deux groupes qui avaient pour ambition de monter au sommet du pic.
Six « sportifs » sont descendus de 200 mètres (d’altitude) vers Barèges, pour emprunter une variante du GR10 remontant vers le Lac d’Oncet (sur le flanc Sud-Ouest du pic) puis vers le Col de Sencours, où se trouvent les ruines des premières installations, construites au XIXème siècle à 2378m d’altitude. A partir de là, ils ont emprunté la piste routière permettant de ravitailler l’observatoire et les installations radio-télévisuelles, puis un sentier terminal tracé dans les éboulis.
Soit, au total, 930 mètres de dénivelé, avec des passages très raides.
Le reste du groupe, moins ambitieux et, pour la plupart, plus âgé, a choisi d’utiliser sur toute sa longueur la piste d’accès carrossable (mentionnée ci-dessus) qui part du col du Tourmalet et atteint progressivement la plate-forme d’un monte-charge (vers 2650m). Celui-ci succède à la piste, quand le relief oblige d’interrompre cette dernière, pour desservir les installations. Pour finir, ce groupe a lui aussi emprunté le sentier dans les éboulis mentionné plus haut, seule voie d’accès possible pour des randonneurs sur les 250 derniers mètres de dénivelé. Ce groupe est monté de 760m au total. Toutefois, 4 randonneurs n’ont pas terminé l’ascension ,trop raide à leur goût, et ont pique-niqué près de l’ « Hôtellerie du Pic » (en fait un ancien bâtiment abritant les premiers techniciens du 1er observatoire) en-dessous des éboulis.
Nous avons eu la chance de profiter d’une journée de grand beau temps, où les quelques nuages ont eu la politesse de se cantonner dans le fond des vallées de Barèges et de La Mongie jusqu’à ce que le groupe se décide à redescendre, vers 16h. Mais leur remontée, après cette heure, a permis à ceux d’entre nous qui ne sont pas très habitués à la haute montagne de comprendre le danger de la brume à ces altitudes.
Tous les participants ont pu profiter du panorama splendide qu’offre le pic, sûrement un des plus beaux des Pyrénées. Même ceux qui ont renoncé à atteindre la plate-forme du sommet (pour des raisons de fatigue ou de santé) et se sont arrêtés avant le petit « rampaillot »( raidillon ) terminal. Au final, une sortie appréciée qui donne envie d’en faire d’autres... Mais rassurez vous, on y songe... pour l’année prochaine.
* Il existe dans les Pyrénées plusieurs Pics du Midi : d’Ossaü, d’Arrens (au fond de la vallée du même nom, près du Balaïtous), de Bigorre, de Genos (vallée du Louron), et j’en oublie sûrement...
Ceci s’explique par le fait qu’avant le milieu du XXème siècle, rares étaient les possesseurs d’une montre et qu’on devait lire l’heure d’après la position du soleil. Dans chaque vallée peuplée, et en plaine, on savait qu’à midi on voyait le soleil au-dessus d’un sommet caractéristique et aisé à repérer, qu’on appelait donc Pic du Midi. Et comme la chaîne est très longue, chaque vallée Nord-Sud avait le sien. Il en allait de même pour les régions de plaine, plus au Nord.


| Plan du site | Mentions légales | Haut de page
Lous Escagaròls Nougaroulès (Bas-Armagnac Club)
Directeur de publication : R. D.